vendredi 22 juin 2012

La coopération décentralisée en Basse-Normandie

Qu’est-ce que la coopération décentralisée ?

En France, les relations internationales sont une compétence de l’État.
Cependant, la loi Thiollière de 2007 attribue aux collectivités locales la compétence des relations internationales.
Le cadre légal de la coopération décentralisée est défini l’article L 1115-1 du code général des collectivités locales. Il ouvre la possibilité aux collectivités territoriales françaises de passer des conventions avec des collectivités territoriales étrangères.
Aujourd’hui, nombre de conventions de coopération décentralisée sont conclues entre collectivités locales françaises et étrangères, dans des domaines très variés.

- En savoir plus sur la coopération décentralisée grâce au site de la Délégation à l’action extérieure des collectivités locales (DAECL) du Ministère des Affaires étrangères et européennes français [fr].

Quels impacts pour les Bas-Normands et leur région ?

- Échanges d’expériences et de savoir-faire
- Promotion de l’État de droit : renforcement des pratiques démocratiques participatives locales
- Ouverture au monde, solidarité et intérêt réciproque
- Meilleure connaissance et compréhension mutuelle par l’apprentissage interculturel
- Action d’intérêt social et politique : pour les catégories de populations plus fragilisées : jeunes, jeunes déscolarisés sans qualifications, chômeurs de longue durée, population immigrées...
- Soutien à la mobilité internationale des jeunes
- Solidarité internationale en situation d’urgence
- Rayonnement de la Basse-Normandie à l’étranger et opportunité d’ordre économique

Coopérations de la Région Basse-Normandie : jumelages - accords bilatéraux

La coopération bilatérale a pour but de développer des actions communes, dans une perspective citoyenne. Elle permet également d’impliquer l’ensemble de la population des deux collectivités : milieu associatif, éducatif, entreprises... Il s’agit avant tout de mettre en place une relation durable fondée sur le partenariat et l’échange d’expérience. Ainsi, les Régions possèdent des compétences spécifiques en matière d’aménagement du territoire, de formation, ou encore de développement économique, qui constituent des axes de travail propres à la coopération.
La Région Basse-Normandie a signé des accords de coopération avec quatre collectivités locales dans le monde : le comté du Hampshire, au Royaume-Uni, la province du Hordaland, en Norvège, la région Toscane, en Italie, et la province du Fujian, en Chine.

- Carte des coopérations bilatérales de la Région Basse-Normandie [fr] : cliquez pour agrandir

- Téléchargez la plaquette « Coopération décentralisée et Droits de l’Homme » de la Région Basse-Normandie [fr].

Coopérations des départements et communes de la région

- Retrouvez le « Répertoire des acteurs de la solidarité internationale et de la coopération décentralisée en Basse-Normandie [fr] de l’association CITIM (Coordination Information Tiers-Monde), qui vous permettra de lancer une recherche avec 5 critères (Nom ou sigle de l’association, Ville ou département, Pays ou ville d’intervention, Domaine d’intervention, Type d’activités).

Sources d’information

- Conseil régional de Basse-Normandie [fr]
- Horizons Solidaires [fr], le Réseau de la Coopération décentralisée et de la Solidarité internationale en Basse-Normandie
- Cités Unies France [fr]

Note sur l’emploi du nom de « Macédoine » | Plan du site | © Conseil Régional de Basse-Normandie - Tous droits réservés
Région Basse-Normandie République de Macédoine Ministère des Affaires étrangères et européennes ALDA